Les principaux termes utilisés dans l'industrie gazière

Gare de racleur

Permet d'envoyer et de réceptionner les pistons. Se trouve à chaque extrêmité de gazoduc lorsqu'on change de section.

Gaz de charbon

Egalement appelé méthane de houille, il s'agit d'un gaz naturellement contenu dans le charbon et ordinairement brûlé ou rejeté dans l'atmosphère lors de son extraction. Son exploitation industrielle permettrait un plus grand rendement énergétique de l'exploitation du charbon et une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Gaz de schiste

Certains schistes contiennent aussi du méthane piégé dans leurs fissurations. Ce gaz est formé par la dégradation du kérogène présent dans le schiste.

Gaz naturel

Le gaz naturel est le moins polluant des combustibles dits fossiles, c'est un mélange d'hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse.

Il est composé principalement de méthane (entre 81 et 97%).

Le gaz naturel est incolore et inodore. Toutefois, pour des raisons de sécurité, un odorisant chimique lui est ajouté afin de le détecter en cas de fuite.

 En savoir plus sur le gaz naturel

Gaz naturel liquéfié (gnl)

Le gaz naturel liquéfié est du gaz naturel condensé à l'état liquide. Au port d'embarquement, le gaz naturel est liquéfié par détentes et refroidissements (à -163°c) successifs. Son volume se réduit alors de 600 fois. Les méthaniers s'occupent ensuite de son transport. A destination, le gnl est stocké dans des réservoirs isolés, puis retransformé par évaporation et injecté sous forme gazeuse dans les gazoducs terrestres.

Gaz non conventionnel

Sont appelés gaz non conventionnels les réservoirs gaziers compacts (tight gas), le gaz de schiste (shale gas) et le gaz de charbon, également appelé méthane de houille.

Gaz de pétrole liquéfié (gpl)

Le gaz naturel liquéfié est un gaz naturel condensé à l'état liquide, par refroidissement à -163°C (cryogénie). Son volume se réduit alors de 600 fois et il prend la forme d'un liquide clair, transparent, inodore, non corrosif et non toxique. Le GNL est environ deux fois plus léger que l'eau.

Suite à l'opération de liquéfaction, le GNL devient quasiment du méthane pur, les autres composants du gaz naturel ayant été séparés. Le dioxyde de carbone doit être extrait au préalable car sinon il endommagerait les unités de liquéfaction en s'y solidifiant. Les hydrocarbures plus lourds que le méthane sont récupérés et vendus comme matière première pétrochimique ou comme carburant (gaz de pétrole liquéfié - GPL).

Le transport du GNL est assuré par des navires appelés méthaniers. La plupart des méthaniers ont une capacité de l'ordre de 140'000 mètres cubes, soit 70'000 tonnes environ. Cela équivaut à 87 millions de mètres cubes de gaz dans des conditions standard de transport en gazoduc.

Gaz renouvelable

Egalement appelé biogaz, ce gaz est issu d'un processus de fermentation anaérobie de matière organique dégradable. Il est dit renouvelable car c'est une énergie régénérée naturellement, indéfiniment et de façon inépuisable.

Gazoduc

Un gazoduc est une canalisation destinée au transport de matières gazeuses sous pression. Il permet d'acheminer, en majorité, du gaz naturel entre les zones d'extraction et les zones de consommation ou d'exportation.
A partir des sites de traitement des gisements ou des stockages, le gaz est transporté à haute pression (soit de 16 à plus de 100 bar). Le réseau de transport comprend non seulement des gazoducs mais également :

Une forme alternative de transport peut se faire sous forme liquide. Le gaz naturel liquéfié (gnl) est alors transporté par navires méthaniers.

Gazoducs avant la pose dans le sol

Soudure 

Gazoduc avant la pose

Pose du gazoduc

Gazoduc après la pose, seule la balise reste visible afin d'indiquer le tracé

 

Gazoduc du rhône

Gazoduc appartenant à la société Swissgas reliant Obergesteln (canton du Valais) à Bex (canton de Vaud).

Géomatique

Ensemble des activités regroupant des projets et tâches liés aux tracés des gazoducs. Le repérage, la mise à jour des plans, la surveillance ainsi que l'entretien du tracé sont les activités regroupées sous ce terme.

Gisement(s)

Il existe deux types de gisements :

Les gisements se trouvent à des profondeurs de 1'000 à 4'000 mètres.

Gnl - gaz naturel liquéfié

Le gaz naturel liquéfié est du gaz naturel condensé à l'état liquide. Au port d'embarquement, le gaz naturel est liquéfié par détentes et refroidissements (à -163°c) successifs. Son volume se réduit alors de 600 fois. Les méthaniers s'occupent ensuite de son transport. A destination, le gnl est stocké dans des réservoirs isolés, puis retransformé par évaporation et injecté sous forme gazeuse dans les gazoducs terrestres.

 

Port méthanier 

Gpl - gaz de pétrole liquéfié

Le gaz de pétrole liquéfié est un mélange d'hydrocarbures légers stocké à l'état liquide. Il est issu du raffinage du pétrole. Il peut également se trouver en l'état dans certains gisements.

Gtc - gazoduc trélex - colovrex

Un projet est actuellement en cours pour la construction d’un gazoduc entre trélex (canton de vaud) et colovrex (commune de bellevue, canton de genève) avec pour objectif une mise en service fin 2011. Pour en savoir plus >>

Gisement déplété

Des gisements épuisés de gaz naturel ou de pétrole peuvent être convertis en stockages souterrains. On réinjecte du gaz naturel dans une structure géologique qui a déjà stocké des hydrocarbures pendant des millions d'années.

Green Gas Initiative (GGI)

Dans le cadre d’une transition vers une économie pauvre en CO2, Gaznat s’engage activement pour le développement d’un approvisionnement en gaz neutre en carbone et s’est associée à la Green Gas Initiative.

Green Gas Initiative rassemble sept entreprises indépendantes d’infrastructures gazières, lesquelles se sont engagées à contribuer activement au développement d’un approvisionnement en gaz 100% neutre en carbone dans leur infrastructure de transport d’ici à 2050.

Les activités de la Green Gas Initiative:

« Notre coopération transfrontalière s’est révélée très fructueuse. Dans le rapport, nous mettons en évidence nos réalisations et projets actuels, présentons un aperçu des leçons tirées du passé et émettons des recommandations sur les trois thèmes sur lesquels nous nous concentrons : le biométhane, la technologie Power to Gas et le gaz en tant que carburant dans le transport routier et maritime » explique Ralph Bahke, CEO de ONTRAS.

La présidence est assurée à tour de rôle par toutes les sociétés membres pour une durée d’une année. Les membres de Green Gas Initiative sont Energinet.dk (Danemark), Fluxys Belgium (Belgique), Gaznat (Suisse), Gasunie (Pays-Bas), GRTgaz (France), ONTRAS Gastransport (Allemagne) et Swedegas (Suède).